#ArcadeMTL

Ma connaissance des compétitions de esports se limite à peu près à savoir que ça attire des foules de dizaines de milliers de personnes (et des millions en ligne) et que je sais qui est Stéphanie Harvey.

Pour ceux qui en savent encore moins que moi, les compétitions de esports regroupent des joueurs professionnels qui s’affrontent pour gagner des bourses. Malgré que ce soit un phénomène inconnu pour la plupart des gens, on ne peut pas qualifier ces événement de marginaux à l’échelle mondiale.  En 2016, la finale mondiale de League of Legends a attiré 43 millions de spectateurs en ligne.

En ce qui concerne Stéphanie Harvey, c’est une québécoise qui joue professionnellement à Counter-strike, un jeu de tir à la première personne. Elle habite dans une maison de gaming à Los Angeles pour s’entrainer à temps plein et elle a récemment remporté le titre de Canada’s smartest person à l’émission du même nom.

Je disais donc que je ne connais pas vraiment ça les esports. Quand j’ai vu qu’Arcade MTL organisait un tournoi de Super Smash Bros. Melee, je me suis dit que c’était l’occasion parfaite. Évidemment, ce n’était pas une compétition de niveau mondial, mais un tournoi amateur (dans certains cas très amateur) à vocation récréative. Je connais bien ce jeu, je me suis dit que j’allais au moins comprendre ce qui se passe à l’écran.

Et c’était évidemment la clientèle la moins surprenante au monde.

img_3075

Je dirais qu’une personne sur six était une fille. Le tournoi était plutôt populaire donc ça s’est rapidement mis à sentir le gars qui sort pas souvent. J’étais tiraillée entre le gout de participer et la volonté de ne pas faire honte à mon genre en entier. Parce que c’est ça qui est plate dans ces activités. Un gars est poche, on se dit mon dieu que ce gars est poche. Une fille est poche, on se dit maudit que c’est tannant que les filles essaient de jouer, laissez votre place. Étant donné que je ne suis clairement pas une bonne ambassadrice pour les gameuses, je me suis rabattue sur les arcades et les jeux rétro.

Dès que le gagnant a été proclamé, l’endroit s’est presque vidé et on a pu jouer à pleins de jeux de mon enfance, et même des plus vieux que moi. J’ai pu être 100% nostalgique et reprendre confiance en la gameuse qui se cache en moi.

Loin en moi.

 

Laurence R. Fortin

Advertisements

3 avis sur « #ArcadeMTL »

  1. Salut Laurence ! Je trouve ça super un blogue de « gameuse », une première en ce qui me concerne. J’aime l’écriture, le ton et les images. Moi, je me suis arrêté au Gameboy vers 1995… :-O
    Bonne continuation ! C’est vraiment bien parti.
    Keep it up !

    PL

    J’aime

  2. Je suis contente d’avoir l’opinion d’une fille sur le monde des jeux vidéo. Je suis surprise de la Québécoise qui s’entraîne ailleurs pour mieux performer. C’est vraiment considéré comme un sport!?! Depuis quand? Je savais qu’il y avait des compétitions à échelle internationale, mais je ne pensais que c’était aussi demandant qu’un joueur de hockey. Concernant le tournoi de Super Smash Bros, c’est désolant. Je m’attendais justement à ce qu’il y ait la présence de joueurs connus et plus de filles.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s